alt alt
Concernant

Centre de recherche et d'expertise en genre et developpement

Malgré l’attention soutenue par la politique internationale sur l’égalité de sexes, il n’existe aucune institution d’enseignement supérieur qui offre une expertise dans le domaine du genre et développement en République Démocratique du Congo. Le Centre de Recherche et d’Expertise Genre et Développement, CREGED, a été initié pour permettre l’épanouissement d’une expertise nationale dans ce domaine.

alt alt
CREGED

poursuit

Vision

La vision du Centre est de Nous visons à contribuer à une société dans laquelle les hommes et les femmes ont des droits et opportunités égaux pour contribuer conjointement au développement de leurs communautés et la société en général (à la fois en RDC et au niveau régional).

Mission

Le CREGED, se veut être un centre à l’échelle nationale reconnu pour son expertise sur le genre au niveau régional et international.

Pourquoi

CREGED?

Le rational de mettre sur place le CREGED à Bukavu, Sud Kivu, se base sur plusieurs constats :

01

Défis et opportunités liés au genre

Le contexte africain en général et en RDC en particulier présente des défis en ce qui concerne le genre et le contexte de développement. Les relations sociales entre les hommes et les femmes sont fortement influencées par les pratiques et les croyances coutumières, où les femmes occupent pour la plupart une position de second rang, considérés comme les citoyens qui ont peu à dire et dont les fonctions sont confinés au domaine agricole, le ménage et la maternité. Les cycles récurrents de conflit armés dans la sous-région a en plus modifié les rôles et a exacerbé l’abus bien à l’égard des femmes, surtout en ce qui concerne la violence sexuelle. En même temps, il existe de nombreux exemples de femmes qui ont eu de succès et elles sont impliquées dans la politique, des affaires et les efforts de consolidation de la paix. En outre, certaines pratiques coutumières attribuent une valeur spécifique aux femmes.

02

Les programmes de développement axées sur le genre

Surtout dans le Nord et Sud Kivu, un grand nombre d’ONG et les organisations de la société civile mettent en œuvre des projets en rapport avec le genre et la violence sexuelle. Cela signifie qu’il y a une présence significative d’expertise pratique, mais l’expertise est dispersée à travers différentes organisations et est à peine liée à des analyses universitaires et de l’enseignement supérieur. Le CREGED relie la recherche universitaire avec les pratiques sur le terrain (y compris les co-recherche participative) et prévoit d’établir une «communauté d’utilisateurs» des résultats de la recherche du CREGED, et il génère d’autres possibilités de collaboration avec la société civile (par exemple dans la forme de séminaires, bureaux d’études à la demande).

03

Comprendre le concept:

Malgré le volume des activités développées par les ONG sur le genre, la compréhension du concept et ses implications pratiques est incomplète. Une part importante de la société (y compris les professionnels) met l’accent sur les droits des femmes lorsqu’on aborde le genre. En conséquence, la notion de genre est souvent aperçue de créer des femmes qui opposent la volonté de leurs maris, ce qui entraîne une certaine opposition aux notions de genre sur le côté de certains groupes dans la société. Aussi il y a une confusion conceptuelle sur ce que signifie le genre face aux autres concepts comme la parité, l’autonomie et l’égalité. Pour approfondir la compréhension, le CREGED peut effectuer des analyses en mettant l’accent sur la définition de la notion contextualisé à la RDC et la sous-région (et plus large de l’Afrique).

04

Fertilisation croisée limité

Les universités de la sous-région opèrent dans l’isolement relatif vis-à-vis les ONGs et les institutions (gouvernementales). Cela signifie qu’il y a peu de fertilisation croisée des expériences, des idées et des analyses. La collaboration est limitée à la demande habituellement associée de recherche à des consultants. Nombreuses chercheurs universitaires partagent leurs expertises le plus souvent à titre personnel et non comme délégué de l’institution en tant que telle. Les ONG ont également une tendance à penser que les universités font la recherche d’une manière trop théorique ou manquent des capacités en rapport avec leurs intérêts ou programmes. Le CREGED cherche dans ses programmes de recherche et d’enseignement à collaborer avec les institutions et les organisations, permettant de centraliser les expériences et les leçons apprises.

Experts &

Chercheurs

Freddy Buraye

Chercheur

Freddy Buraye

Chercheur

Prof Ngongo

Chercheur, Enseignante

Prof Ngongo

Chercheur, Enseignante

Prof. dr. ir. Dorothea Hilhorst

Chercheuse et Professeur d'universités

Prof. dr. ir. Dorothea Hilhorst

Chercheuse et Professeur d'universités

Prof. Aline ZIHALIRWA

Administration et finance

Prof. Aline ZIHALIRWA

Administration et finance

Témoignage

des chercheurs

Voulez vous participer à nos actions
Contactez nous